Pharaon mélange astucieusement gestion de ressources et placement d’ouvriers en une seule mécanique. Autour de la Roue des Actions, sont situés les 5 Quartiers représentant les 5 actions du jeu. À chaque manche la Roue indique quelle ressource doit être dépensée pour accéder au Quartier correspondant. Comme elle tourne d’un cran à la fin de chacune des 5 manches, le coût d’accès aux actions fluctue en cours de partie. Les joueurs doivent donc planifier leurs coups pour anticiper les ressources dont ils auront besoin à la manche suivante. Mais les places sur la Roue sont limitées. Il faudra donc surveiller vos adversaires et les ressources dont ils disposent afin de deviner leurs intentions.

La Roue des Actions indique combien de fois chaque action peut être réalisée et donne le coût de base de chacune d’entre elles. Attendre un positionnement favorable de la Roue permet de réaliser une action au meilleur coût, mais ces actions ne sont disponibles qu’un nombre de fois limité sur l’ensemble de la partie. Pour l’emporter, les joueurs doivent donc maîtriser le tempo imposé par la Roue des Actions.

Les différentes mécaniques de Pharaon en font un jeu dynamique et sans temps mort. À chacun de leur tour, les joueurs effectuent une seule action, parmi cinq disponibles. Les tours s’enchaînent rapidement et les manches se déroulent de façon fluide, sans long temps d’attente. Même quand un joueur a passé son tour, un ingénieux système de rétribution le pousse à s’intéresser à ce qui se passe sur le plateau.

Les règles sont simples mais les options stratégiques nombreuses. Il faudra plusieurs parties aux joueurs pour explorer les possibilités qui s’offrent à eux. Les enjeux et la configuration diffèrent d’une partie à l’autre grâce à des situations de départ variables et un plateau modulaire placé aléatoirement au début de chaque partie. Pour les amateurs de jeu solitaire, les 6 niveaux de difficulté du mode solo offrent un challenge relevé.

Pharaon est magnifiquement mis en valeur par le travail de Christine Alcouffe. Ses illustrations, inspirées de véritables hiéroglyphes égyptiens, donnent au jeu un aspect graphique unique, jamais vu jusqu’à présent dans un jeu de société. Le plateau circulaire, figurant une tablette antique, s’anime tout au long de la partie via un matériel pléthorique d’excellente facture.

clement-ladminPharaon